Prof en vacances ! 3 règles à respecter pour en profiter !

professeur en vacances

Prof en vacances ! 3 règles à respecter pour en profiter pleinement !

Ah les vacances des profs, vaste sujet ! Beaucoup trop longues à en croire l’opinion générale, elles ont toujours fait couler beaucoup d’encre et crispent toujours autant les envieux. Pourtant, il ne s’agit pas d’une période oisive, loin de là. Une bonne partie du temps est consacré à la préparation des futures activités, à la correction de travaux divers et à l’auto-formation. Ce travail invisible est conséquent. Il est indispensable de s’organiser pour que les périodes de vacances ne soient pas entièrement dédiées à rattraper le retard. Il ne faudrait pas non plus être tenté de prendre trop d’avance pour la période scolaire à venir. Un prof en vacances doit en profiter pleinement ! Voyons quelques règles qui vous aideront à trouver le bon tempo.

1. Faire une coupure totale pendant plusieurs jours

Vous avez constaté que la charge mentale des enseignants est énorme. En entrant dans l’enseignement vous ne vous doutiez pas que cet aspect du métier prendrait une telle place dans votre quotidien. 

Pour ne pas s’épuiser et tenir le coup, les vacances sont salutaires. Mais attention, encore faut-il les envisager pour ce qu’elles doivent être avant tout : un vrai temps de repos.

En ce qui concerne les « petites vacances », le mieux est de les couper en deux. Vous allez consacrer plusieurs jours aux corrections de copies et à la préparation des cours de la rentrée. C’est inévitable. À moins d’avoir une avance conséquente, j’imagine que vous n’avez pas une tonne de cours en réserve. 

Préparer vos prochaines séances va donc prendre du temps. Je ne parle pas des nombreuses tâches annexes à effectuer (préparer une réunion avec vos collègues de la même discipline, faire un bilan de mi-trimestre au sujet de l’AP, chercher des supports adaptés pour vos élèves dys, etc.). 

Certains collègues préfèrent effectuer tout ces tâches dès le début des congés, enchaînant plusieurs jours de travail, tout de suite après la période scolaire qui vient de s’achever.

D’autres, au contraire, font un break immédiatement. Dès le vendredi des vacances, ils déposent le cartable et ne l’ouvrent que quelques jours avant la reprise.

Dans tous les cas de figure, l’essentiel est de faire une coupure totale pendant plusieurs jours. Votre cerveau a besoin de s’oxygéner. Votre corps a besoin de se détendre.

2. Savoir s’organiser : la consigne à respecter pour le prof en vacances !

Pour bien profiter des petites vacances ou des vacances d’été, l’organisation est le maître mot. Vous êtes libre d’organiser votre temps comme bon vous semble bien sûr, mais il est conseillé de planifier un minimum ce que vous devez faire pour être prêt à la reprise. En outre, l’un des principaux objectifs que l’on doit se fixer, n’ayons pas peur de le dire, est de tirer le meilleur parti du temps libre alloué en dehors des périodes scolaires.

Pourquoi ?

Parce que vous vivez des périodes, aux côtés de vos élèves, extrêmement intenses. Les heures de cours exigent un réel engagement de votre part et occasionnent de la fatigue.

Quoi qu’on en dise, vous êtes en état de vigilance permanente lorsque vous êtes au contact des élèves, et naturellement, c’est nerveusement éprouvant.

Donc, vous allez devoir vous reposer. Pour cela, vous devez avoir l’esprit libéré de toutes les préoccupations liées à vos fonctions. Et pour un prof, une des choses les plus difficiles à faire, surtout en début de carrière, c’est de couper net avec le travail. Hélas, il n’existe pas de bouton « marche / arrêt », ce serait trop facile… .

Mais, le temps imparti au repos doit être respecté. C’est à cette condition que vous resterez en forme… et que vous garderez la motivation ! 

C’est à vous de vous ménager du temps pour faire tout ce qui pourrait contribuer à vous reposer et à vous détendre : 

  • partager du temps avec votre famille ;
  • sortir avec des amis ;
  • faire du sport ;
  • assister à des événements culturels, etc.

3. Travailler pendant les grandes vacances

Vous disposez en été, d’environ sept semaines en dehors du temps effectif devant les élèves. Le conseil que je vous donnerais, pour être productif, est de « bloquer une période ». Pendant cette période vous vous consacrez entièrement au travail de préparation. Certains collègues se fixent des horaires de bureau pour éviter de diluer ce temps ou de le gaspiller.

Préparer sa prochaine rentrée

Pour y voir clair et mesurer le temps que vous passerez à travailler pendant les vacances, faites une liste de tout ce qui est à réaliser. C’est le meilleur moyen de ne rien oublier et d’être efficace. Si vous vous apprêtez à enseigner dans des niveaux que vous ne connaissez pas encore, une partie du temps sera consacrée à la prise de connaissance des programmes. Cela risque de prendre quelques heures… .

L’idéal est de préparer une séquence complète, qui se déroulera sur plusieurs semaines.

Si vous n’avez pas d’affectation pour la rentrée de septembre

Hélas, on n’a pas toujours connaissance à l’avance de son affectation. La majorité des professeurs contractuels sont contactés peu de temps avant leur prise de fonction. Ils effectuent alors un remplacement au pied levé. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vraiment anticiper la préparation de vos cours.

Si vous n’avez peut-être pas une connaissance précise des programmes pour chacun des niveaux de collège et de lycée. C’est le moment de vous constituer des fiches synthèses pour retenir l’essentiel.

Voilà pour ces quelques conseils pour bien optimiser la période des vacances. Retenons qu’il faut avant tout se reposer. On peut ensuite aborder la reprise grâce à l’énergie renouvelée !

Rechercher

Catégories

Articles récents

Cet article vous a plu ? Vous pensez qu’il pourrait intéresser votre réseau ? Partagez-le sur Facebook, par mail ou WhatsApp !

Facebook
Email
WhatsApp
On en discute ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus
d'articles